Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022

Publié le par Jean-François DEVEMY

Patrick DEVEMY

 

Un grand frère, c'est un rail de départ dans la vie, qui protège et guide les premiers pas, montre la direction sans contraindre. Patrick m'a précédé en éclaireur rassurant, dans les bras des parents, à l'école, au collège militaire de Saint-Cyr, au Prytanée militaire, dans la vie. Dans la famille, c'était le deuxième navire amiral, derrière la figure tutélaire du père, toujours sur de lui et de ce qu'il fallait faire, n'exprimant aucun doute. Protecteur au collège, protecteur en colonie de vacances, où nous sommes souvent allés ensemble à la montagne ou en Grande-Bretagne... un montreur de chemin en somme, même si ce chemin lui avait été suggéré parfois malgré lui ou inconsciemment. Doté d'une intelligence aiguë, il avait intégré Sciences-Po sur titre après une mention très bien au baccalauréat. Lecteur infatigable, passionné de langue anglaise et de films en VO, compagnon et guide de jeu avec qui nous avons élaboré avant l'ère des jeux vidéo, après de complexes circuits de train électrique, des jeux de stratégie et de tactique militaire sur la base de maquettes, avec de multiples règles sans cesse améliorées et toujours plus réalistes, il avait des talents de création et un heureux coup de crayon et s'était essayé à de captivants essais de composition de bande dessinées. Tour à tour trader, banquier, gestionnaire général ou financier de collectivités locales, Patrick était toujours passionné de nouvelles entreprises dans lesquelles il se lançait à corps perdu, et aimait par dessus tout faire partager son enthousiasme et ses réflexions sur celles-ci.

 

Respectueux et gardien des traditions et de la mémoire, soucieux de reconstituer celle de la famille et des opérations militaires de ses membres, il demeurait attentif et inquiet de sa famille dans les épreuves par delà les querelles. Il m'avait témoigné de son soutien aux premiers temps de la guerre d'Ukraine lorsque je craignais pour ma femme prisonnière impuissante des opérations militaires de Kiev, et le jeudi 12 mai encore, à l'avant veille de sa mort, m'avait adressé une photographie d'un monument aux morts portant trace d'une victime homonyme de la première guerre mondiale.

 

Patrick est parti rejoindre ce père qu’il aimait et admirait tant, à portée de vue de la Rhune qu'il avait fait visiter et découvrir à Tetiana et moi, au milieu de ce pays basque qu'il avait adopté de très longue date. Que la terre et le ciel lui soient légers et accueillants.

 

Biarritz,

le 20 mai 2022.

JF DEVEMY.

Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022
Patrick DEVEMY 10 mars 1955 - 14 mai 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article